Encourager la sobriété énergétique

Printer-friendly version

Le Plan Climat Energie Territorial du Val-de-Marne vise à développer durablement le territoire en tenant compte des enjeux climatiques et énergétiques auxquels il est confronté. Il s’agit ainsi de :

Les bonnes pratiques sur le territoire

Dans la cadre de la loi de grenelle I, la France s’est fixée des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) : -20% de réduction d’ici 2020 et -75% d’ici 2050. Doté de nombreuses infrastructures routières, d’une densité de population importante et d’un fort dynamisme économique, le Val-de-Marne a un rôle essentiel à jouer dans l’atteinte de ces objectifs.

De nombreux projets sont déjà en cours sur notre territoire : construction d’écoles à « énergie positive », amélioration de l’isolation des logements dans des opérations de rénovation urbaine, optimisation des consommations énergétiques de bâtiments départementaux…

Mais chacun de nous a aussi un rôle un jouer. Un val-de-marnais émet ainsi en moyenne près de 9 tonnes de CO2 par an !

Lutter contre la précarité énergétique

Depuis plusieurs années, de plus en plus de val-de-marnais ont des difficultés à se chauffer et à se déplacer en raison de l’augmentation du coût de l’énergie. Phénomène encore nouveau, certaines petites entreprises sont également confrontées à des difficultés financières en raison de leurs consommations énergétiques. Pour les ménages les plus modestes, les conséquences peuvent être très lourdes : impayés, endettement progressif, restrictions de chauffage, problèmes de santé (maladies respiratoires, surmortalité hivernale)…

C’est pourquoi il est aujourd’hui urgent de mieux comprendre les causes de cette précarité énergétique et de prolonger les mesures préventives déjà mises en œuvre : meilleurs isolations des logements et des bâtiments, détection précoce des cas de précarité énergétique par la formation des travailleurs sociaux, sensibilisation des usagers aux économies d’énergies, aides sociales aux impayés d’énergie…

Encourager la sobriété énergétique

La diminution inéluctable des ressources pétrolières va entraîner une augmentation de leurs coûts. Les solutions alternatives les plus facilement mises en œuvre comme le charbon sont encore plus émettrices de gaz à effet de serre. Aussi bien pour des raisons économiques qu’environnementales, il est aujourd’hui indispensable de consommer moins d’énergie. Cependant, cela ne doit pas être synonyme d’une baisse de notre qualité de vie. Nous devons pour cela lutter contre tous les gaspillages et rationaliser notre utilisation de l’énergie. C’est que l’on appelle la sobriété énergétique.

Aménager la ville pour rapprocher le travail du lieu de vie, développer des process industriels pour fabriquer un même produit avec moins d’énergie, optimiser l’éclairage municipal ou rendre nos logements plus performants sont autant d’initiatives locales déjà présentes sur notre territoire qui contribuent à une utilisation raisonnée de l’énergie. L’énergie la plus propre sera toujours celle que nous ne consommons pas ! Lampe allumée dans une pièce vide, salon à 24° en plein hiver avec les fenêtres ouvertes, prendre sa voiture pour un trajet de 500m…à nous de jouer !

Développer des énergies renouvelables accessibles à tous

Avec ses partenaires européens, la France s’est engagée, d’ici à 2020, à ce que 23% de ses consommations énergétiques soit d’origine renouvelable. L’utilisation de ces énergies n’émet pas de gaz à effet de serre et contribue à rendre notre département moins dépendant de l’approvisionnement en pétrole. Le développement de ces énergies renouvelables est en outre un très fort gisement d’emploi local pour les années à venir.

Mais ce développement ne peut pas se faire à n’importe quel prix. Au regard des difficultés sociales de notre département, l’accès de ces nouvelles technologies doit pouvoir profiter à tous sans engendrer une augmentation importante de nos dépenses.

Le Val-de-Marne dispose de sérieux atouts pour relever ce défi. Le saviez-vous : notre territoire est le premier département européen pour l’utilisation de la géothermie ? Mais bien d’autres initiatives sont également en cours : chaudière bois-énergie, installation de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, utilisation des déchets et de la biomasse…

Adapter notre territoire et notre économie au dérèglement climatique

Si des incertitudes subsistent dans nos connaissances scientifiques, deux phénomènes sont aujourd’hui certains : l’Homme perturbe le climat de la Terre et le pétrole ne pourra plus être notre principale source d’énergie d’ici quelques décennies.

Le choix que nous proposons est d’agir sans attendre afin d’anticiper les évolutions de notre territoire au regard de ces nouveaux enjeux. Il s’agit d’une part de pouvoir faire face à d’éventuels phénomènes climatiques extrêmes : canicules, crues, tempêtes…Mais ces changements sont d’autre part une formidable opportunité de créer de nouveaux emplois dans le Val-de-Marne en anticipant les mutations de l’économie. Un programme d’actions sur les éco-activités est ainsi actuellement en cours..